Mettre à jour les idéologies à l’œuvre dans le monde universitaire et scolaire : Qu’en est-il du spencérisme alors ?

Au moment où le monde politico-médiatique dénonce de façon virulente l’islamo-gauchisme qui minerait l’université française et ses chercheurs dont les noms circulent sous la forme de listes dans les réseaux de droite et de droite extrême (ce qui n’est pas sans rappeler quelques époques funestes), il serait bon alors de mettre à jour les idéologies à l’œuvre chez ces mêmes dénonciateurs. Ainsi, depuis quelques temps les discours de décideurs politiques, de certains intellectuels voire d’universitaires bien placés, fleurissent de références à Darwin, parlent d’excellence, de concurrence, de méritocratie des talents … Cette « novlangue » est en fait selon nous l’expression de la persistance d’une idéologie qui remonte au 19e siècle, le « spencérisme » connu le plus souvent sous l’appellation de « darwinisme social ».

Continuer la lecture de « Mettre à jour les idéologies à l’œuvre dans le monde universitaire et scolaire : Qu’en est-il du spencérisme alors ? »

Concret, nom masc. : mot-corbeille en éducation et en formation

CC - BY

De la pratique et du concret ! À entendre cet appel répandu, en particulier dans certains secteurs, on pourrait presque discerner deux mondes que tout sépare : d’un côté, celui des préoccupations vraies, des questions de terrain et des aléas du quotidien ; de l’autre, un bric à brac de bavardages et d’astuces décoratives, mêlé de grands discours jargonnants.

Actu aidant, parlons un peu de concrétude – ou plutôt, histoire de ne pas trop philosopher, de concret. Véritable récurrence discursive en formation des personnels du professorat et de l’éducation, ce leitmotiv prend les contours d’un reproche à ce point fréquent qu’il est régulièrement relayé par la presse, les forums de discussions et les tweets à la dégaine facile. Au point de déborder ici et là sur la table du politique… Le journal Ouest-France du 6 juillet 2017 relate ainsi qu’« en mai dernier, Jean-Michel Blanquer, tout juste nommé ministre de l’Éducation nationale, affichait comme premier objectif de « s’attacher aux problèmes concrets » », ce qui résonne d’autant plus en formation que ce dernier, à la faveur d’un « Grand entretien » donné au magazine Direction (245, SNPDEN) en mars 2017, annonçait que « dans la formation des professeurs, […] il faut réussir à articuler beaucoup mieux qu’aujourd’hui les contenus académiques d’excellence et les perspectives pédagogiques concrètes ». Continuer la lecture de « Concret, nom masc. : mot-corbeille en éducation et en formation »