Argumenter et s’engager. Vers une démocratie participative ?

Développer les compétences argumentatives des élèves et leur esprit critique est un objectif d’apprentissage qui se retrouve dans les programmes officiels à tous les niveaux de la scolarité et dans de nombreuses disciplines, se situant autant dans le champ des sciences que dans celui des sciences humaines. Ce sont des compétences d’un haut niveau sur le plan intellectuel, qui conjuguent des dimensions langagières, cognitives, sociales et émotionnelles. Entre autres, il s’agit d’être capable d’articuler par un raisonnement une thèse à une ou plusieurs justifications, de se décentrer pour pouvoir écouter et prendre en compte le point de vue d’autrui, ou encore de questionner de façon critique non seulement les idées des autres, mais aussi ses propres idées[1]. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que l’apprentissage de ces compétences et le développement d’une posture critique s’inscrivent dans une temporalité longue et ne peuvent s’envisager qu’en s’appuyant sur de nombreuses opportunités offertes aux élèves de pratiquer l’argumentation, notamment en situation de débat, et de porter un regard réflexif sur leur propre argumentation[2].

Continuer la lecture de « Argumenter et s’engager. Vers une démocratie participative ? »

Oser penser pour oser agir : une initiative osée ?

« Durf denken » (ose penser) est l’une des devises de la prestigieuse Université de Gand en Belgique, c’est aussi le nom d’une initiative de 2018 de cette université pour tester l’esprit critique des étudiants.

Cette « expérience sociale » a été préparée par plusieurs enseignants pour  observer le degré de soumission à l’autorité des étudiants ainsi que leur capacité à s’insurger.

Le contexte est donc très particulier, des amphis pleins avec des centaines d’étudiants, des enseignants qui assenaient avec force et autorité lors d’un cours magistral des contre-vérités sur la théorie de l’évolution ou des provocations à l’égard des étudiants.

Ce test est dans l’esprit de l’expérience pédagogique relaté dans le film La vague, film que nous avions étudié avec les étudiants de M1 de la Faculté d’Education il y a quelques années lors des soirées du Cedrhe. L’idée initiale était la même : lutter contre l’obéissance aveugle à une autorité quelle qu’elle soit. Dans La vague, un enseignant, pour faire comprendre à sa classe ce qu’est un régime autoritaire et totalitaire, « crée » les conditions de la soumission d’un groupe.

Continuer la lecture de « Oser penser pour oser agir : une initiative osée ? »