Argumenter et s’engager. Vers une démocratie participative ?

Développer les compétences argumentatives des élèves et leur esprit critique est un objectif d’apprentissage qui se retrouve dans les programmes officiels à tous les niveaux de la scolarité et dans de nombreuses disciplines, se situant autant dans le champ des sciences que dans celui des sciences humaines. Ce sont des compétences d’un haut niveau sur le plan intellectuel, qui conjuguent des dimensions langagières, cognitives, sociales et émotionnelles. Entre autres, il s’agit d’être capable d’articuler par un raisonnement une thèse à une ou plusieurs justifications, de se décentrer pour pouvoir écouter et prendre en compte le point de vue d’autrui, ou encore de questionner de façon critique non seulement les idées des autres, mais aussi ses propres idées[1]. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que l’apprentissage de ces compétences et le développement d’une posture critique s’inscrivent dans une temporalité longue et ne peuvent s’envisager qu’en s’appuyant sur de nombreuses opportunités offertes aux élèves de pratiquer l’argumentation, notamment en situation de débat, et de porter un regard réflexif sur leur propre argumentation[2].

Continuer la lecture de « Argumenter et s’engager. Vers une démocratie participative ? »