Les inégalités scolaires en France : évolutions, contradictions et paradoxes

CC BY-NC 2.0

Introduction

Les résultats obtenus par les élèves français lors de l’évaluation internationale PISA de 2015, publiés en décembre 2016, à l’instar de ceux de 2009 et de 2012, attestent à la fois une augmentation de la proportion d’élèves en difficultés et l’accroissement des inégalités scolaires de performance. Ils montrent que la France est l’un des pays de l’OCDE où le poids de l’inégalité sociale sur l’inégalité scolaire est le plus important. Comment expliquer cela alors que plusieurs initiatives politiques visant à démocratiser l’éducation et à réduire les inégalités scolaires se sont succédées au cours du XXe siècle et au début XXIe siècle ?

Nous nous attacherons essentiellement dans cet article à une des questions majeures posées à l’héritage et aux évolutions du système éducatif français, à savoir sa capacité à pouvoir conjuguer, d’une part, diffusion accrue de l’instruction et des savoirs et élévation du niveau de formation des nouvelles générations et, de l’autre, réduction des inégalités sociales, sexuées ou territoriales, d’accès aux études, aux diplômes et aux savoirs – – ce que l’historien A. Prost a nommé démocratisation quantitative et démocratisation qualitative (Prost, 1986, 2000). Nous montrerons que les réalités et processus qu’il est possible de mettre au jour à partir de cette question sont très complexes et parfois contradictoires, parce que la France est sans doute un des pays où la question des inégalités scolaires est une des questions politiquement les plus vives tout en étant l’un des pays de l’OCDE où le poids de l’origine sociale sur les performances et les parcours scolaires est le plus important, mais aussi parce qu’on y observe des évolutions différentes, voire opposées, selon que l’on s’intéresse centralement aux inégalités entre classes sociales, entre sexes ou entre territoires, et parce que la politique d’éducation prioritaire, qui se propose depuis 1981 de contribuer à corriger les inégalités sociales face à l’école dans les zones où elles sont les plus criantes, a été diversement mise en œuvre et n’a obtenu que des résultats relativement décevants. Continuer la lecture de « Les inégalités scolaires en France : évolutions, contradictions et paradoxes »